Ronald Sirio Architectes

Fermer

Musée National d'Archéologie

Rabat, Maroc

Façade Nord vue depuis l'avenue Ahmed Lyazidi

Le musée est situé sur un promontoire qui domine la vallée du Bouregreg. À l’intérieur, le sol épouse le relief naturel et la lumière y est comme filtrée par les palmiers d’une oasis.
Les façades et la toiture sont des dispositifs bioclimatiques autant que des filtres. Les façades sont constituées de murs rideaux double peau, qui permettent à l’air de s’évacuer en partie haute. La température intérieure baisse ainsi de 3 à 5° par rapport à l’extérieur. La sérigraphie des pans vitrés module les apports en lumière naturelle. Ponctuellement, des parois de béton apportent de l’inertie et de la pénombre.
La toiture est un ensemble de volumes voûtés de tailles différentes, posés sur des poteaux-colonnes en béton. Chaque volume est constitué d’une structure pyramidale en acier, haute de deux mètres, inclinée de 30° et constituée de panneaux en losange, ouverts ou équipés de cellules photovoltaïques.

La Vallée du Bouregreg, le chellah, le musée
L'entrée du Musée depuis la rue de Marrakech
Les espaces d'exposition du Musée National d'Archéologie de Rabat
L'exposition permanente, vue depuis la section crétacé
Le parvis, vue sur l'accueil général
L'oasis, côté avenue Ahmed Iyazidi
La salle des bronzes et marbres
Plan du niveau d'accès
Coupe sur les espaces d'exposition

Programmes

Musée

Comme tout équipement, le musée participe à un ensemble économique et social global qui répond aux besoins humains de notre société. Entre tradition et modernité, durabilité et sensibilité, son implantation et sa forme doivent susciter le partage et permettre la mise en place de nouvelles pratiques sociales. Nous recherchons une architecture expressive, ouverte, aussi bien adaptée qu’adaptable, qui mette en mouvement le lieu et les usages. Qu’ils s’agissent de lieux pour apprendre, se divertir, soutenir, découvrir ou partager, ces espaces favorisent la diffusion de la connaissance.

Orientations

Anthropos

Pour son équilibre psychique et physique, l’être humain a besoin d’être en relation avec la nature et le naturel. S’ils ne peuvent pas tout résoudre, l’architecture et l’urbanisme ont néanmoins leur part dans une dynamique de pacification et de bien-être. La présence d’arbres sur un site, l’art de capter la lumière naturelle, la fluidité de la relation intérieur/extérieur, le souffle d’un regard qui porte loin, un rapport modéré à la densité et à l’intensification sont des éléments fondamentaux de l’approche de l’architecture et de l’aménagement par l’agence.

Retour en haut de page.